Télétravail et bien-être : évitez les mauvais plis

Télétravail et bien-être : évitez les mauvais plis

Vous pensiez que le télétravail était impossible dans votre secteur d’activité? Vous voilà pourtant au travail à la maison depuis plus d’un an. Vous êtes devenu expert ou experte en réseautage en ligne. Vous avez appris à utiliser de nouveaux logiciels. Mais savez-vous comment maintenir votre bien-être psychologique et physique en télétravail? Pour continuer à télétravailler en évitant les mauvais plis ou pour améliorer votre situation, voici 3 bonnes pratiques à appliquer.

Délimitez votre espace physique de travail

Première bonne pratique à conserver : si ce n’est déjà fait, réservez une pièce fermée de votre demeure au télétravail. Le fait de réserver un espace physique bien défini à vos activités professionnelles vous facilite la vie en indiquant à votre cerveau qu’à cet endroit, vous êtes au travail :

  • Vous entrez dans cette pièce et il vous est plus facile d’entrer dans l’état d’esprit approprié;
  • Vous vous installez à votre poste et vous trouvez vos facultés cognitives prêtes à l’action (mémoire, réflexion, créativité) et les détails de votre dossier en cours;
  • Vous entreprenez sans tarder vos tâches, car votre matériel est déjà en place;
  • Vous laissez dans cette pièce votre rôle professionnel lorsque vient le moment de vous détacher de votre travail pour la soirée ou pour un congé.

S’il n’est pas possible d’avoir une pièce fermée pour travailler de la maison, choisissez l’endroit le plus calme possible et installez-y une table dédiée au travail.

Délimitez votre temps de travail

Comme l’espace, le temps permet l’établissement de limites qu’il convient de respecter pour protéger votre bien-être psychologique au travail. Les limites temporelles nettes, établies grâce au respect d’un horaire de travail fixe, indiquent à votre cerveau quand il doit mobiliser ses facultés cognitives et générer des pensées liées au travail et quand il peut prendre une pause pour récupérer. C’est votre deuxième bonne pratique à ne pas abandonner! En commençant et en terminant la journée :

  • Vous préparez vos enfants au départ pour l’école et vous les accueillez à leur retour;
  • Vous prenez un bon café en listant vos objectifs quotidiens et vous répondez à vos courriels;
  • Vous nourrissez votre animal de compagnie et vous arrosez vos plantes;
  • Vous faites une promenade à l’extérieur et vous faites du yoga.

Ces activités sont des ancrages temporels indiquant à votre cerveau que l’heure de travailler approche ou que la journée se termine. Si vous connaissez une journée difficile, un ancrage temporel vous permettra de restaurer votre motivation en vous disant qu’à tel moment, ce sera l’heure de faire une pause ou de terminer la journée. Savoir qu’il y a une fin à cette journée vous permet de lui donner un sens.

Cultivez votre hygiène de travail

Le fait de fonctionner en suivant un horaire fixe vous aidera à conserver une bonne hygiène de travail, la troisième bonne pratique pour soigner votre bien-être psychologique et physique en télétravail. Votre hygiène de travail, ce sont les comportements qui vous permettent de travailler de façon optimale pour la majorité des heures de votre journée.

Parmi les habitudes à prendre pour conserver une bonne hygiène de travail :

  • Vous prenez des pauses régulières, d’environ 10 minutes aux 2 heures;
  • Vous choisissez une activité de pause qui diffère de vos tâches professionnelles, comme prendre l’air ou faire de l’exercice si vous travaillez assis à un bureau, etc.;
  • Vous vous alimentez régulièrement : votre cerveau a besoin de nutriments pour bien fonctionner, sans quoi vous risquez des étourdissements, une perte de concentration, etc.;
  • Vous profitez de l’heure du midi pour manger et pour vous détendre : méditation, marche, lecture de loisir, etc.;
  • Vous respectez l’heure prévue pour la fin de la journée de travail;
  • Vous portez en télétravail les vêtements que vous porteriez pour vous présenter au bureau : se sentir bien alimente l’estime de soi et la confiance en soi;
  • Vous prévoyez des vacances comme si vous étiez au bureau;
  • Vous utilisez vos congés pour recharger vos batteries : en congé, vos activités doivent être reposantes (la sieste est bienvenue); vous permettre de vous détacher de vos tâches professionnelles (en faisant du sport, en pratiquant un loisir, en téléphonant aux amis); vous amener à apprendre, mais sans vous demander d’exercer vos habiletés professionnelles (votre cerveau adore être sollicité par un nouvel apprentissage); et vous fournir le sentiment d’avoir le contrôle sur un projet, sur votre environnement.

Dans l’éventualité où vous poursuivrez en télétravail pour une durée indéterminée, ces 3 bonnes pratiques sont à maintenir. Elles sont votre meilleure protection contre le surmenage et l’épuisement professionnel, en télétravail comme en milieu de travail habituel d’ailleurs.

Que ferez-vous à votre prochaine pause?

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

80  −  71  =